CARRESSE SALIES FC : site officiel du club de foot de SALIES DE BEARN - footeo

Interview Pascal Saint Macary

1- Peux tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas?

  Je m'appelle Pascal Saint Macary, j'ai 34 ans, je suis marié heureux papa de 3 enfants (Louis, Paul et Agathe). J'habite à Carresse et j'exerce la profession de boucher. J'ai commencé le foot à l'âge de 6-7 ans au sein du Carresse Sport, qui est devenu le Carresse Salies Football Club, et j'ai donc arrêté en fin de saison dernière sans jamais avoir quitté le club.


2- Au niveau senior tu as arrêté de jouer cette année, ca fait quoi d'avoir ses dimanches de libre?   Après 17ans passés en sénior dont 14 au niveau promotion de ligue à arpenter 1 dimanche sur 2 les routes d'Aquitaine, j'avoue que çà use (malgré quelques retours de déplacement mythiques et d'excellents souvenirs). Surtout les dernières années lorsqu'on laisse une petite famille pour la journée. Donc avoir ses dimanches de libre, çà fait plaisir. Et çà fait surtout plaisir à mon épouse Elsa!!!


3- Tu interviens cette année sur les seniors et les u7, comment ca se passe pour toi?   Je m'étais juré que lorsque j'arrêterai, je ne quitterai pas  le club comme çà : je regrette que la grande majorité d'anciens joueurs, avec qui j'ai joué à mes débuts, ne soient pas restés au club soit en tant que dirigeant ou même en tant que supporteur... J'ai donc proposer un petit coup de main au club, en fonction de mon temps libre :  - au niveau sénior : une fois par mois (pour soulager un peu Olivier) avec mon collègue Mickaël Arangois nous formons un tandem d'entraineur de choc. Lui s'occupe du technique et moi de la partie physique. On y prend tous les deux du plaisir (peut être plus que les joueurs! lol) - au niveau des u7 : quand je le peux car je travaille 1 samedi sur 2, je donne un modeste coup de main aux éducateurs le samedi matin. J'aurai aimé pouvoir coacher mon fils Louis mais après quelques essais il n'a pas accroché. Malgré cela je continue à y aller quand je peux car quand même si je ne m'en rendais pas compte, petit, j'étais bien content d'avoir des éducateurs pour me permettre de jouer au foot. C'est ma façon de rendre un peu au club ce qu'il m'a donné.

  4- Peux t'on envisager de te voir un jour entraineur du groupe senior?   Faut jamais dire jamais mais je crois pas avoir les qualités pour coacher un groupe sénior. J'ai jamais été un grand tacticien ni technicien. Pour l'instant j'essais d'apporter en tant qu'intervenant ce que je crois savoir faire : physique et état d'esprit.
 

5- Durant toutes ces années au club, peux tu nous raconter ton meilleur souvenir?  

Il y en a pas mal mais je vais en citer 2 : - avec le Carresse Sport la saison 2000-2001 durant laquelle l'entraineur de l'époque Clément Etcheverry a fait de nous des "monstres physiques" pour nous permettre de monter en promotion de ligue et de jouer la finale de la coupe Vispaly au stade du Hameau (ambiance inoubliable) - avec le Carresse Salies Football Club : la première année de la fusion, un déplacement sur Bordeaux où l'entraineur Albert Guillemin oublie les licences. Les joueurs qui ont pu joué sont ceux qui avaient leur carte d'identité et il me semble qu'un d'entre nous a même présenté sa carte de pêche ou de chasse mdr!! Résultat : tout le match à 10 joueurs et Francois Saint Macary nous décroche un coup franc dans les dernières minutes pour nous donner la victoire 1-0. Inoubliable. De manière générale des retours de bus et des soirées chez Jacquinot légendaires (sans oublier notre jubilé...)

6- En même temps que toi Mickael Arangois et Ludo Séré ont arrêté peux tu nous donner des nouvelles d'eux?    Leur forme physique se rapproche gentiment mais surement de la forme du ballon qu'il ont pratiqué : ils s'arrondissent!!! Plus sérieusement comme je l'ai dit précédemment Mickael intervient auprès des séniors sur du spécifique devant le but. Il a aussi fait quelques interventions sur le même thème auprès des 13 et 15 ans. En tant que meilleur buteur de l'histoire du club, je pense qu'il a la légitimité pour le faire et j'espère (mais je n'en doute pas) qu'il continuera à apporter sa pierre à l'édifice. Ludovic s'est éloigné des terrains (à moins qu'il travaille en secret la création de l'Olympique de Onnard!) mais il revient de temps à temps revoir son ancienne équipe (bon petit samedi contre Ste Suzanne...) ou manger un gnac au repas du foot. J'espère qu'il ne décrochera pas du club avec pourquoi pas quelques participations à la vie du club (tournoi Jacques Lagiquet...) ou en tant qu'intervenant comme nous le faisons. Il a de quoi transmettre.

  7- Un dernier mot pour terminer cette interview?   Je souhaite bonne réussite au club. Bon courage aux dirigeants en place qui font un très gros boulot et bonne chance aux joueurs pour les futures saisons. Courage à la super génération Macoy, Gracia, Monfort...attendez la relève les gars! Je lance un appel aux anciens joueurs qu'ils aient arrêtés l'an dernier, il y a 5, 10, 15, 20ans ou plus à venir participer à la vie du club en aidant les dirigeants et ainsi rendre ce dont ils ont bénéficié pendant leurs années de joueurs. Cela peut se traduire de différentes façons suivant ses disponibilités : venir voir les matchs, tracer un terrain, nettoyer un vestiaire, venir au repas du club, tenir une buvette, encadrer des jeunes, préparer un repas, une réception....mille et une choses qui font la vie d'un club mais qui demande beaucoup de boulot à l'équipe dirigeante pleine de bonne volonté mais pas assez nombreuse. Nous n'avons pas d'argent pour attirer (ou retenir) des joueurs : le salut passera donc par la formation. ALLEZ LE CSFC!!!